4 octobre 2021

La semaine bleue, semaine nationale des retraités et personnes âgées, fête ses 70 ans cette année.

Bien Vieillir
Evènement

L’ORIGINE DE LA SEMAINE BLEUE

    Lancée en 1951 la semaine bleue a été créée par un arrêté du ministère de la santé publique et de la population. Un comité national d’entente avait alors reçu pour mission d’organiser une quête nationale, relayée par des comités départementaux. 6 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’objectif était de récolter des fonds pour secourir les anciens les plus « nécessiteux ».   En parallèle de cette quête, diverses initiatives axées sur la convivialité se sont peu à peu développées : goûters, repas dansants, sorties, envois de fleurs et de cartes postales ou encore visites au domicile des plus dépendants et dans les établissements. De même, une part croissante de l’argent fut consacrée au financement d’activités de service, aides ménagères et autres. Par la suite, l’amélioration sensible des retraites a permis d’affecter les fruits de la quête à des actions collectives, associatives pour la plupart, et de moins en moins à des secours individuels. En 1988, la collecte sur la voie publique prend fin et est remplacée par une subvention des Affaires sociales.

UN NOM QUI A EVOLUE AVEC SON TEMPS

    Cette semaine était alors baptisée « Journée des Vieillards », puis elle évoluera rapidement en passant par « Semaine Nationale des Vieillards » puis « Semaine Nationale des Retraités et des Personnes Agées et de leurs Associations » pour s’arrêter, au début des années 90, à la « Semaine Bleue ». Un nouveau nom accompagné du slogan : « 365 jours pour agir, 7 jours pour le dire ».

DES THEMES VARIES ET ENGAGES

    Tous les deux ans La Semaine Bleue se voit présenter une nouvelle thématique ; Comme en 1988 : « Solitude, perte d’autonomie : agissons avec les associations ». En 1998 : « Les retraités, des mémoires pour l’avenir ».  Ou en 2018 « Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons ! »  Et cette année, en 2021 avec le thème « Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire ».

UNE DATE QUI A DU SENS

    Le Comité national de la Semaine Bleue a choisi d’organiser la Semaine Bleue dans la continuité de la Journée internationale des personnes âgées programmée le 1er octobre chaque année. Cette journée, placée sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et suivie depuis 1990 au niveau mondial, permet de porter d’une seule voix les problématiques de vieillissement au sein de toutes les sociétés.   Ces 7 jours constituent chaque année un moment privilégié pour informer et sensibiliser l’opinion sur les questions du vieillissement et sur la contribution des retraités et personnes âgées à la vie économique, sociale et culturelle, ainsi que sur les réalisations et projets des associations et des collectivités locales.

UN EVENEMENT LOCAL ET ANIME

    Cet événement est l’occasion pour les acteurs de la vie locale impliqués auprès des personnes âgées, d’organiser tout au long de la semaine des animations et des manifestations visant à renforcer les liens entre générations et à témoigner du rôle essentiel que peuvent jouer les personnes âgées dans la vie sociale.   Partout en France, la Semaine Bleue donne lieu à des manifestations locales illustratives de la thématique retenue et du dynamisme de la vie associative et des collectivités locales.   Pour cette semaine de La Semaine Bleue les résidences Heurus ont organisé des activités et animations en ce sens, comme c’est le cas par exemple, pour la résidence Epona à Saumur, dont les résidents participent à un show dansant.

70 ANS – UNE THEMATIQUE AUX VALEURS D’HEURUS

    « Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire » «  Vivre chez soi », dans son territoire est aujourd’hui perçu comme une des clés déterminantes du bien vivre et du bien vieillir.
Ce constat que confortent de nombreux sondages d’opinion repose sur le désir massivement exprimé par les personnes âgées de vivre leur âge dans un environnement et un habitat respectueux de leur autonomie et préservant le vivre ensemble dans leur territoire. Cet habitat, peut être individuel ou collectif, au sein d’un établissement social ou médico-social et dans ce cas, il doit être animé pour être un véritable lieu de vie…      
Un souhait et des valeurs partagées par Heurus qui a pour vocation de proposer des locations où les résidents sont libres de vivre leur vie comme ils le souhaitent tout en ayant une équipe de professionnels engagés à leur service en cas de besoin.    

sources : https://semaine-bleue.org/ https://www.uniopss.asso.fr/